jeudi 9 août 2007

Auguste Playlist : Premier round

Vous l’attendiez impatiemment, je croulais sous les mails de fans inconditionnels trépignants pour que je fasse la mise à jour du mois d'août ! (non ! j'en rajoute pas !)


C’est enfin chose faite, avec quelques jours de retard j’en conviens, mais c’est la faute à une problématique ftpiste… (rien que ça !)


Bref… En exclusivité LeBlueG vous présente la playlist d’Août, faîte pour accompagner les dérives, voire pour faire passer le temps lorsque les messages sont un peu long…

En plus pour une fois, il y a une thématique ! La plupart de ses chansons faisaient partie du shuffle tag dernier !

Qu’allons nous donc trouver ? vous n’y tenez plus ! Je ne vous fais pas patienter plus longtemps… Dans le désordre :


AS Dragon – Are we talking enough
Les sales majestés – Y’a pas d’amour
Leonard Cohen – The partisan
No one is innocent – Chile
Pigalle – Dans la salle du bar-tabac de la rue des Martyrs
Queen – Bohemian Rhapsody
Supergrass – Alright
The Cardigans – And then you kissed me
The Doors – You’re lost little girl
Elista – La vie à deux.


Passons tout de suite à la présentation de trois de ces ziozios là ! (voui ce mois-ci je le fais en plusieurs fois, sinon ça fait un billet trop long, aussi bien à lire qu'à rédiger)


AS Dragon – Are we talking enough

AS Dragon démarre sa carrière en accompagnant Michel Houellebecq poète, écrivain, provocateur, chanteur, plombier, assureur, boulanger, etc. Pour être honnête, ça les gonfle un peu… du coup, ils décident de la jouer solo (pour un groupe aussi c’est possible !) Ils recrutent une chanteuse, Natacha Le Jeune, et pouf ! ils sortent Spanked en 2003, puis va chercher la police en 2005.

AS Dragon, c’est une musique aux influences nombreuses, les wikicialistes parlent d’un style entre la pop sixities, le garage-punk (depuis quand les punks ont des bagnoles !!!) et la variété (moi je croyais qu’on disait la varie…)

Bref, c’est un groupe que j’aime beaucoup depuis ses débuts, sans raison particulière, mais je profite d’une actu buzz pour vous en faire profiter. En effet, Natacha décide de s’envoler, et les membres fondateurs d’AS Dragon recrutent leur nouvelle voix via leur MyBlog !!! Nan !! Si !!! tous les détails du casting sont ici .

si vous vous sentez l’âme d’un futur dragon, et souhaitez embraser la terre de votre voix de feu, ben maintenant, vous savez où aller !

La pitite vidéo de circonstance :


Les Sales Majestés – Y’a pas d’amour

Bon allé, faut pas se leurrer, c’est pas le meilleur groupe punk de tous les temps, mais c’est frais, pour du ponk, c’est presque une innovation ! ‘fin frais, c’est surtout que les textes frôlent parfois la corolle des pâquerettes… A côté de ça, c’est engagé, accessible, entraînant…

Bref, je vous laisse vous faire un avis sur la question !

Euh… On me signale que j’aurai pu présenter le groupe… c’est pas faux… Donc, les sales majestés arrivent longtemps après la mort du punk (et tentent de l'achever ?), en 1990, ils mettent du temps à percer (ils ont percé ?) puisque le premier opus date de 1995. Ils n’ont rien sorti depuis 7 ans… euh… quoi dire d’autre… Ils sont très engagés et aiment boucou José Bové (avec notamment ce superbe opus : « vas-y josé ! » que j’vous f ‘ra p’t-être écouter un jour)



Leonard Cohen – The Partisan

Pour finir un des plus grands artistes du millénaire précédent !! (ben ouai…)

Né le 21 septembre 1934 à Montréal (Canada… pour les ignorants) L.Cohen est un artiste multi facettes, poète, romancier, auteur, compositeur, interprète… vaouw !! vous vous dîtes, et vous avez raison, c’est boucou… Tout ça pour dire qu’on va pas tout détailler ici !

Donc si ça vous intéresse vous cliquez sur le mot magique, wiki s’ouvrira et déversera sa science !!!

A noter : la chanson « The Partisan » qu’il chante à partir de 1969 est la version anglaise de « la complainte du partisan », chant révolutionnaire écrit à Londres en 1943 par un certain Emmanuel d’Astier de la Vigerie (je sais ça fait beaucoup de « de quelquechose » pour un chant révolutionnaire…) et mis en musique par Anna Marly.
Il paraît qu'on confond assez souvent cette chanson avec "le chant des partisans" (intéressant non ?)

Je vous laisse jeter un petit coup d’œil sur les paroles d’origine :

Les Allemands étaient chez moi
On m’a dit résigne-toi
Mais je n’ai pas pu
Et j’ai repris mon arme.
Personne ne m’a demandé
D’où je viens et où je vais
Vous qui le savez
Effacez mon passage.
J’ai changé cent fois de nom
J’ai perdu femme et enfants
Mais j’ai tant d’amis
Et j’ai la France entière.
Un vieil homme dans un grenier
Pour la nuit nous a cachés
L’ennemi l’a su (var. : Les Allemands l’ont pris)
Il est mort sans surprise.
Hier encore nous étions trois
Il ne reste plus que moi
Et je tourne en rond
Dans la prison des frontières.
Le vent souffle sur les tombes
La liberté reviendra
On nous oubliera
Nous rentrerons dans l’ombre.



La suite la prochaine fois !! (je me mouille pas trop là…)

5 commentaires:

Frenchmat a dit…

Ouais, c'est très sympa AS Dragon.
Je m'étais pris une claque avec "Spanked" ('tention jeu de mots) ;-)

LinaLinculte en Zik a dit…

QUOI???? Et et et Bohémian Rapsody alors???? Plusieurs musiques en une, le monde entier dans les oreilles (quoique franchement Innuendo est... pfff y a pas de mot!) bref. AS Dragon c'est pas le type qui cherche les boules étoilées ça?

Blue a dit…

Coucou les ziozios :)

Frenchmatou :) Une claque avec Spanked... Joli ! On frôle la fessée :D

Linalocarina :p Proumis, proumis, j'en parlerai la prochaine fois ! Par contre Innuendo me procure pas la même fièvre (je veux pas dire par là que t'as mauvais goût ! beuh non ! C'est très bien quand même Innuendo ! )
Pour les histoires des étoiles Tortue Géniale m'indique qu'il ne voit pas de quoi vous parlez ! (moi non plus d'ailleurs ^^)

Ellie36 a dit…

Tu te mouilles pas ? t'es sûr ? il pleut à Paris, non ? C'est peut-être à cause de la musique ^^
Meuh nooooon, ch'plaisante !

Blue a dit…

coucou Ellie :)

Voui j'admet le niveau baisse, mais c'est la faute au faux groupe de punk :p (pourquoi l'avoir présenté alors ? ben... i'm'font marrer quand même :p)

Nanan... Parce que le temps ici, ça... va (ça vient aussi) :)

Biz :)