dimanche 27 avril 2008

Expo, nouveau vase !

Etant une feignasse chronique, et n’ayant absolument rien à mettre sur ce joli blog qui est le mien et que vous pouvez soutenir au Festival des Rasants* ! Initiative éclatante et pour de laquelle kikoolol etc. mdr, le BlueG ait teu reuh de konque ou rire (je fais des efforts pour entrer dans toutes les catégories du fameux concours,j’espère que c’est assez discret !)

Donc…

Je disais…

Etant une feignasse chronique, je tiens absolument à vous présenter les expos actuelles (jusqu’au 8 juin) du Musée Européen de la Photographie** (à Paris dans le Marais, j’vous laisse vous débrouiller pour l’adresse précise)

Vous me direz, pourquoi parler de cela à tes deux seules lectrices (car mon lectorat est exclusivement féminin bien que le mot mascaras n’est jamais paru ici-même jusqu’à ce jour !) qui ne se fendront sûrement pas d’un trajet sur Paris pour une expo !?
Mais parce que c’est intéressant tout court !

J’ai l’impression de digresser sans cesse…

Donc…

Je disais…

L’expo actuelle propose une retrospective consacrée à Valérie Belin, ainsi qu’à Georges Rousse… Et franchement, ça kikoolol déchire vegra !

L’heure des dépêches AFP (en fait, littéralement pompées sur le site du musée qui en parle bien mieux que moi :

Valérie Belin :

S'appuyant sur un protocole précis, la photographie de Valérie Belin frappe par son caractère à la fois spectaculaire et dépouillé, ainsi que par une rigueur qui n'autorise aucune projection ou dérive narrative.
Son travail peut être considéré comme une tentative obsessionnelle d'appropriation du réel où le corps, au sens large du terme, joue un rôle déterminant. Ce traitement particulier des êtres et des choses dans son travail participe d'un intérêt pour une forme d'abstraction dans la photographie.




Georges Rousse :

Architecte d'un espace intérieur, Georges Rousse est un archéologue de l'invisible, à la recherche, non pas de la lumière, mais de l'idée même qu'il s'en fait, non pas de la couleur, mais de son concept. La photographie devient une plaque, non plus seulement sensible, mais transparente, en connexion avec le sens caché des choses.
L'exposition rassemble les œuvres récentes les plus marquantes d'un artiste qui, depuis plus de trente ans, en transit dans les villes du monde entier investit des lieux en voie de disparition, à la fois insolites et inattendus. Une salle transformée en project-room retrace également l'ensemble de son parcours depuis 1981.



A noter que les deux expos sont particulièrement bien combinée, deux manières de transcender le concret, de jouer avec les apparences (une sorte de réalisme surréaliste si j’puis m’permettre… et si ça veut dire quelque chose, ce qui n’est pas gagné !) Bref… sans vouloir me répéter, ça déchire vegra !

Et je tiens enfin à rappeler à ma large audience que Lafailli expose à Nantes jusqu’à la fin du mois ! Et j’vous assure que ça mérite aussi le détour ! (bien qu’en mal organisé que je suis, je n’ai pas réussi à m’y rendre, à mon grand désespoir, que je noierai dans l’alcool dès le soir venu)

Je vous griffouille amicalement.***


*Notez que si vous êtes blogueur vous pouvez également vous y inscrire ! Vous pouvez aussi, et ça ça fonctionne même si vous n'êtes pas blogueurs, dénoncer les p'tits copains !
**D'ailleurs, c'est toujours très intéressant ce qui se passe là-bas ! Et je remercie encore Laurence pour la fameuse expo d'Edouard Boubat
***Et espère que les nombreuses fautes d'orthographes qui auront jalonné ce billet vous auront ravies !

11 commentaires:

Blue a dit…

Je suis particulièrement fier de mon titrage !!!

N'est-ce pas qu'il est bien !?

lafailli a dit…

Et si on s'échangeait nos places qq heures par téléportations pour que tu visites mon expo à Nantes et moi que je visite tes bonnes adresses à Paris ! hein ça serait bien ?!
Bon je vais visiter plus à fond tes liens. Merci BlueG !
:-)

Blue a dit…

Ah ! Mais je suis candidat !

ça m'fait flic (ça s'écrit comme ça ?) de manquer ton expo !

CANICULE a dit…

ah ça y est j'ai compris > ex(ancien) pot nouveau vase
il a fallut que je revienne 2 ou 3 fois pour la comprendre !

Blue a dit…

^^

Bon alors, en exclu, je t'annonce que je ferai dans quelques jours un billet traitant de l'impôt sur le revenu et que je titrerai : Impôts de colle ! (j'hésite un peu avec Impôt aux roses)

Griffouilles !

CANICULE a dit…

cool comme ça je l'a comprendrai du premier coup !!! ;-)

Ellie a dit…

D'abord t'es qu'un grand menteur, t'as plein de commentaires ! bon, d'accord, c'est que Lafailli et toi qui les postez.
Au fait, Lafailli et toi, vous connaissez l'existence de MSN ? ça pourrait vous être utile, si si ^^

En effet, une simple expo ne pourrait me décider à me rendre en la capitââle. Surtout que la dernière fois que je l'ai fait, j'ai pôs pu entrer (c'était y'a trois ans pour Klimt au Grand PAlais) y'avait trop de monde. Je me suis contentée d'un Perrier rondelle avec un ami sur les toits. C'était très joli, mais ... c'était pas KLIMT !!!!

Blue a dit…

Canicule > Je tenterai de cribler mon billet de fourberies ! Gngngngn*

Ellie > passer une expo de Klimt à tiser** un comble ! Mais n'ait craint chère Ellie, le musée de la photo, ça n'est pas aussi connu que le grand Palais, et c'est beaucoup moins la cohut (éviter les jours de pluie tout de même, faut être un parisien de longues date pour faire une heure de file d'attente !)

Tiens, ça me rappelle une anecdote, un ami me racontait que pour les journées du patrimoine, ils avaient voulu visiter l'Elysée (ou un truc du genre) 5 heures de file d'attente !!! 1 km entier sur les trottoirs... et les gens continuaient de s'aglutiner en connaissance de cause !!! Alors que comme tu l'dis si bien Ellie, les terrasses et le Perrier valent mieux que des ampoules aux pieds !

Bon, c'est pas tout ça, mais mon commentaire va pas tarder à être plus long que le billet lui-même ce qui est un peu trop fréquent ici !

Griffouilles aux patients !




*Je l'fais bien hein !?
** Je ne connais pas l'étendu de l'emploi de ce charmant mot d'argot signifiant boire, alors je précise !

Blue a dit…

à défaut de cribler mon prochain billet de fourberies, j'ai criblé mon dernier commentaire de fautes ! on va mettre ça sur l'heure avancée ! d'accord ?

ludine a dit…

j'adoooore georges rousse. ouais. raide dingue. et surtout la photo que tu as mise là. c'est lui qui avait refait l'Odéon? je veux dire avec des grands traits rouges dessus là comme ça? si oui JE L'AI VU. et là bien sûr : grosse gaffe de ma part : je lui ai demandé si c'était lui qui avait fait la même chose déjà, dans le métro de toulouse. ben raté. ben oui, il sont 2 à faire ce même genre de trucs. 2 dans le monde, soi disant. t'as déjà vu un artiste contrarié? ;)

Blue a dit…

Felice Varini !? (je fais genre je suis cultivé, mais j'ai bien réfléchis sur google surtout !)

de ce que j'ai vu les styles sont un peu différents tout de même, Varini semble travailler sur de grands espaces ouverts, alors que Georges Rousse travaille surtout en endroit clos.

A priori, d'ailleurs, j'ai un faible pour Rousse également :)