samedi 23 juin 2007

Fête du Cinéma 23ème du nom : Focus fragiles...

C’est très fête en ce moment, et le but de ce blog est aussi, un peu, rebondir sur l’actualité* !!


Plutôt que de vous recommander les derniers films que j’ai vu, d’autant que c’est un peu mort de ce côté-là) j’ai décidé de donner un axe différent, un truc plus web, blog, 2.0, bzzz, ou tout ce que vous voudrez. Quelque chose arrivé à mes mirettes et mes esgourdes sur le tard, mais tout à fait d’actualité et tout à fait passionnant, pour un film, qui, par ailleurs, semble valoir le coup : Fragile(s).



Petite près. rapide et sans prétention sur les activités de ces trois prochains jours :

La fête du cinéma débute demain 24 juin, et se termine le 26…

Après m’être demandé s’il y avait un rapport avec la Saint-Jean, fête du solstice, etc… ce qui est le cas par exemple pour la FdM (si, si, souvenez-vous de l’abréviation). Il apparaît que non… en même temps, s’enfermer dans les salles sombres pour le solstice… ça le fait pas franchement…

Ceci dit, la Fête du Cinéma naît en 1985, de l’initiative de la Fédération Nationale des Cinémas Français, de son petit nom : FNCF (f’est poffible ?). Viennent la soutenir sur le tard des autres évènements du même type : le Printemps du Cinéma en 2000, et la Rentrée du Cinéma en 2004.


Quelques petits chiffres « cinéma » piqués sur le site officiel :

Vous avez remarqué que pour une fois je donne des titres à mes paragraphes ?

2 133 cinémas en France, pour plus de 5.000 salles
Le plus grand parc européen, et le 4ème mondial… il semble qu’on aime le cinéma en France…
189 millions d’entrées sur 2006.


Le Bon Plan en supplément :


Du 27 au 29 juin, BNP mets 300.000 billets à dispo dans les agences sur présentation du passeport (qui vous sera remis pendant la Fête du Cinéma). Prix du billet : 2€… dîtes que vous venez de ma part…


Le vrai truc intéressant du billet : (enfin !)

Fragile(s) et les blogs du réalisateur Martin Valente et du compositeur Denis Mériaux :


le 2ème film de Martin Valente.

Recommandé par des Influenceurs

Martin Valente, réalisateur de Les Amateurs en 2004, revient donc sur la scène avec Fragile(s). On y trouve entre autres : Jean-Pierre Daroussin, François Berléand, Jacques Gamblin, Caroline Cellier et Sara Martins.

Les critiques presse semblent assez mitigées, mais le jour où les critiques presse feront le cinéma on commencera à les écouter ! D’autant plus que les spectateurs sont pour la plupart ressortis heureux et satisfait. D’après eux, un film croisant humour et tendresse, une interprétation juste et des personnages humains interprétés avec justesse. (le casting est alléchant il faut dire.). Personnellement je me ferai un avis sur la question dans les jours qui viennent.

EDIT : Depuis (c'est à dire quelques heures après !) J'ai vu le film et le recommande, si mon point de vue vous intéresse, il est ici.

Pour les curieux, la bande annonce du film :




Le décor est planté !

Martin Valente lance le blog de Fragile(s) en juin dernier, et offre aujourd’hui une expérience humaine unique.

Retracez toutes les étapes de réalisation d’un film (tournage et montage) agrémentées de photos, interviews, etc. de tout le petit monde qui gravite tout autour. Un monde ! Je vous dit !

Le style d’écriture est sympa et bien léché, une façon des plus ludiques et attrayantes pour découvrir la face cachée du cinéma et des multitudes d’anecdotes, sur les acteurs, le film, l’équipe, pour une approche très humaine… Bref, c’est passionnant.

Et plus que de vous le recommander, je vous assure que c’est immanquable !

Et, étant donné, que comme moi, vous allez en demandé encore plus !!! (z’êtes gourmands quand même…)

Il vous faudra derechef vous diriger vers le blog de Denis Mériaux, qui nous apporte sa propre vision du film tout au fil de son propre univers… ça mérite le détour, je ne vous dit que ça. ;)


* L’actu, c’est un peu le Dunlopillo des sujets… surtout quand on la mate… là…

9 commentaires:

Ellie a dit…

Exhaustif ... ^^

Zak a dit…

J'y vais dimanche, mais je viens de me rendre compte que j'allais voir que des productions americaine.....
Donc...........

Peut etre que ton film Fragiles sera ma bonne action envers le cinema français durant ces trois jours....
C'est pas que j'aime pas les films de chez nous mais souvant en DVD ils sont aussi bien si ce n'est mieux.....

Blue a dit…

Ellie > Merci :$

Il me manquait tout de même d'avoir vu le film, et c'est faute réparée, un petit concours de circonstance m'a envoyé dans la salle sombre plus tôt que je ne le pensais. Et ce fut un régal ! L'univers comme je le pressentais s’est avéré à la fois drôle et tendre, j’avoue même avoir eu l’œil mouillant par moment. Ça a fait ce que j’attends d’un film, m’émouvoir, me faire rire, me faire aimer ses personnages si humains. Je le conseille donc plus que vivement, en espérant qu’il vous touche autant que moi.


Zak > Je t’interdis de ne voir que des films américains (mon anti-américanisme étant ce qu’il est, je serai obligé de venir te botter le train dans ton retranchement !).

D’ailleurs, Je reconnais que les salles de cinéma soit très adéquates aux films d’actions à peu près passables, et qui, effectivement, ne supportent pas le petit écran car ce sont en fait des films vides faits d’esbroufe.
Mais ! (car il y a un mais)* La salle de cinéma confère une intimité avec le film qui est tout autre qu’un salon, bien sûr un multiplex grand comme l’Olympia (à lui tout seul) ça n’est pas nécessaire, mais moi, je fond dans la poésie du ticket, des 100 têtes l’œil fixé sur le grand écran, toutes véhiculées dans le même songe…

…Comme quoi on peut avoir des moments plus intimes à 100 qu’à 2 (et en toute moralité) du moment que ce soit au cinéma !



*on m’a dit d’ailleurs que la « logique » du « oui, mais… » était une spécialité française, si quelqu’un en sait plus…

denis_m a dit…

Merci pour ce focus et ce soutien du cinéma français, et hop blogrollé sur le blog du film en haut à gauche !!!!

Blue a dit…

denis_m > c'est amusant, alors que je visitais ton blog, tu étais là :)

Une sorte de destin croisé version blogosphère :D

C'est moi qui te remercie, que d'agréables moments !

Blue a dit…

Je viens de tilter le Blogroll !!!

La classe !!!

MERCI Denis !!! (jsu fier comme un bar-tabac là :p)

Fiso a dit…

J'aime bien ton style :)
En revanche, pas accroché avec Fragile(s). Préféré, dans le même style, Magnolia.
Tu l'as vu ?

Blue a dit…

Micimici :p *frime*

Magnolia, je connais pô, j'ai lu le billet sur ton blog, et c'est alléchant :) (malgré Tom Cruise, mais vu qu'il semble en dehors de ces rôles habituels, je veux bien me laisser tenter)

Pour Fragile(s), il est vrai que si la sauce ne prend pas, on s'y détend tout simplement. je l'ai vu avec deux amis, et nous avons tous eu le même ressenti. Je crois que c'est un film à voir, de là à ce qu'il fasse l'unanimité, il y a la bienveillante utopie :)

En tout cas, j'irai cueillir Magnolia, et je viendrai te faire part du verdict (implacable...*)


*parce qu'il est déjà par terre... mais ça doit venir de l'heure et de la façon dont j'ai mis a profit mon temps ce soir :)

A tout bientôt :)

Anonyme a dit…

pourquoi pas:)